L’exploitation d’une carrière conduit à la création d’habitats devenus rares en Belgique tels que des falaises et arènes rocheuses ou sablonneuses, des éboulis, des mares temporaires, des pelouses calcaires… Ces milieux générés par l’activité extractive permettent l’installation et le développement de nombreuses populations d’espèces pionnières à haute valeur biologique.

L’objectif général du projet LIFE in Quarries est de développer et de pérenniser ce potentiel d’accueil de la biodiversité dans différents sites d’extraction en activité en Wallonie. L’originalité du projet repose sur la mise en œuvre des mesures de gestion de la biodiversité durant la phase d’exploitation de la carrière et non pas uniquement dans le cadre de la réhabilitation en fin d’activité.

Schéma d'une carrière - Gestion de la biodiversité

Visite virtuelle

En Belgique, plusieurs espèces rares et protégées profitent des habitats générés par l’activité extractive pour se développer. C’est le cas, entre autre, de l’Hirondelle de rivage, des Lézards des souches et des murailles, des Crapauds accoucheur et calamite ou d’algues typiques de milieux pauvres comme les characées.

La création et le rajeunissement constants de mares temporaires permettent aux espèces pionnières ciblées, notamment batraciens (crapaud calamite), libellules et oiseaux d’eau, de réaliser leur cycle de vie.

En savoir plus

La création et le rafraichissement annuel de falaises de sédiments meubles assurent le maintien de l’habitat propice à l’accueil des hirondelles de rivage et des abeilles solitaires.

En savoir plus

La création d’un habitat favorable dans les carrières en activité implique l’installation d’abris de protection (empierrement, tas de bois, …) pour les espèces de reptiles, amphibiens et insectes.

En savoir plus

Les éboulis calcaires et siliceux présentent un intérêt élevé pour la flore et constituent des sites de reproduction importants pour des reptiles tels que la coronelle lisse et le lézard des murailles.

En savoir plus

Les plans d’eau en carrière abritent des habitats riches qui assurent la subsistance – nourriture et reproduction – de nombreuses espèces végétales et animales dont le triton crêté et le crapaud accoucheur. L’installation de plateformes flottantes sur des grands plans d’eau en carrière permet la création de zones attractives pour les oiseaux tels que la sterne pierregarin ou le goéland cendré.

En savoir plus

Les zones périphériques des sites carriers constituent une opportunité importante pour la restauration de pelouses calcaires et de prairies maigres entretenues par fauchage ou pâturage.

En savoir plus

Témoignages

Dolorruptis est, oditiis velis ute omni sitaerum vent a si aut quassit la de alis utas mo con coreptiis es accae nossirum volupta sitin consequidit, ad qui dolorum essectur eicius am in ra dion reperunt, nusa sunt s es accae nossimperum volupta sitin consequidit eicius am.

Prénom Nom
Société

Dolorruptis est, oditiis velis ute omni sitaerum vent a si aut quassit la de alis utas mo con coreptiis es accae nossirum volupta sitin consequidit, ad qui dolorum essectur eicius am in ra dion reperunt, nusa sunt s es accae nossimperum volupta sitin consequidit eicius am.

Prénom Nom
Société

Dolorruptis est, oditiis velis ute omni sitaerum vent a si aut quassit la de alis utas mo con coreptiis es accae nossirum volupta sitin consequidit, ad qui dolorum essectur eicius am in ra dion reperunt, nusa sunt s es accae nossimperum volupta sitin consequidit eicius am.

Prénom Nom
Société

Dolorruptis est, oditiis velis ute omni sitaerum vent a si aut quassit la de alis utas mo con coreptiis es accae nossirum volupta sitin consequidit, ad qui dolorum essectur eicius am in ra dion reperunt, nusa sunt s es accae nossimperum volupta sitin consequidit eicius am.

Prénom Nom
Société

Actions du projet

L’objectif du projet LIFE in Quarries est de développer des méthodes permettant d’optimaliser le potentiel d’accueil de la biodiversité des sites d’extraction en activité en Belgique. L’aspect novateur du projet est la mise en œuvre de mesures de gestion de la biodiversité, prioritairement dans le cadre du plan d’exploitation grâce aux actions « gestion dynamique », mais également dans le cadre du réaménagement des carrières via des actions « nature permanente ».

GESTION DYNAMIQUE

Les perturbations régulières générées par l’activité extractive entretiennent le caractère temporaire des habitats présent dans les zones actives des carrières, accueillant par conséquent des espèces pionnières. Le concept de « gestion dynamique » , propice à la gestion de cette nature temporaire, implique que les populations d’espèces présentes au sein de la carrière s’intègrent dans un réseau d’habitat assurant une disponibilité constante de milieux propices au développement des populations.

Un réseau d’habitats temporaires est géré de manière mobile dans le temps et dans l’espace en parallèle de l’activité extractive, assurant ainsi une disponibilité constante de milieux propices au développement de la biodiversité.

Le projet LIFE in Quarries vise le développement de ce concept pour plusieurs espèces-cibles rares et protégées en Wallonie qui profiteront des habitats générés par l’activité extractive pour se développer. C’est le cas, entre autre, de l’Hirondelle de rivage, des Lézards des souches et des murailles, des Crapauds accoucheur et calamite ou d’algues typiques de milieux pauvres comme les characées.

L‘intégration de la gestion de la biodiversité durant la phase d’exploitation d’une carrière passe par la mise au point de nouvelles approches de développement de la biodiversité et de gestion administrative et légale. Dans une vision à long terme, dépassant la durée du projet LIFE In Quarries, la pérennisation de la gestion dynamique de la biodiversité des sites impliqués sera assurée par la signature de chartes entre les exploitants et le Département Nature et Forêts de la Région wallonne (DNF).

NATURE PERMANENTE

La phase de restauration en post-activité est une partie importante de la vie d’une carrière. Les actions du projet LIFE in Quarries en matière de nature permanente ambitionnent de montrer que la réhabilitation peut être initiée sur les zones périphériques pendant l’exploitation. La possibilité de réhabiliter ces zones avec un objectif d’amélioration des services écosystémiques produits et de maximiser l’occurrence d’écosystèmes stables et riches en biodiversité sera démontrée.

Ces actions de conservation doivent contribuer de manière efficace au développement d’habitats diversifiés, hôtes de communautés originales et  d’espèces rares, hors du réseau classique des réserves naturelles et du réseau Natura 2000. Les carrières pourront ainsi jouer un rôle d’étapes (pas japonais) pour la migration, la dispersion et les échanges de populations dans des zones fortement urbanisées.

DERNIÈRES ACTUALITÉS

Weekend « Nature en fête » – Visite de la carrière Les Petons

2017 est le 25e anniversaire de la Directive européenne « Habitats » qui est à l'origine du réseau Natura 2000. Cette an [...]

Un vent positif pour la deuxième phase du projet…

Face à l'enthousiasme du secteur pour le projet LIFE in Quarries, une première liste de carrières a pu être établie pour [...]

TOUTES LES NEWS

AGENDA